Pornichet



Bonjour à tous! J'espère que les vacances se passent très bien pour celles et ceux qui ont la chance d'en avoir. Je reviens tout juste d'une semaine de vacances à Pornichet avec la famille du chéri et je voulais partager quelques photos avec vous, si ce n'est pas déjà fait sur Instagram.


Je n'ai pas vraiment l'habitude de voyager en groupe et je sentais que je n'allais pas réussir à esquiver une nouvelle fois un voyage avec la belle famille. Nous étions donc 5 couples et 4 enfants (de la même famille) et de toutes les générations. (Je m'excuse d'avance pour ce post où je me plaindrais sans doute trop mais il fallait que ça sorte).





Le chéri et moi avons suivi le mouvement et les vacances se sont résumées à une semaine à Pornichet en Loire-Atlantique (c'est en dessous de la Bretagne si vous voulez situer). La belle-famille y va tous les ans et comme chaque année, ils ont loué des petites maisons dans une résidence Pierre et Vacances. C'est un peu comme un camping level up avec des maisonnettes en dur, une piscine en commun et chacun fait sa vie.


Nous avions loué deux petites maisons côte à côte et nous y sommes restés tout le long du séjour. Genre, littéralement. Du matin au soir. Les plus vieux ont fait les courses et nous avions cuisiné dans les mini kitchenettes les plats pour 11 personnes et mangé en terrasse. Un bon repas de famille, pourquoi pas? Une semaine à se casser la tête à faire à manger, je n'ai pas trop compris.
(Je ne dénigre pas l'idée du camping-résidence mais je ne vois pas pourquoi faire ça en vacances quand tout le monde habite dans une maison avec jardin très grand, c'est un peu régresser. Je trouve l'idée chouette pour les personnes qui sont en appartement par exemple).





Ce qui m'a le plus embêté, c'est le fait d'être en très grand groupe. Les déplacements sont difficiles car  les places sont comptées dans les voitures et avec trois enfants (de 3 ans à 7 mois), c'est encore moins évident. Si ce n'était que ça! Concrètement, nous étions à la mer... pour ne pas aller voir la mer. J'ai passé mes trois premiers jours enfermée dans la maison à regarder mon téléphone, la télé, aller un peu à la piscine - pleine d'enfants quand on est là au mauvais moment, au secours. C'est un peu dommage, car la piscine, il y a aussi ça à la maison!


Après être passée pour la relou de service et avoir chouiné comme un bébé, il était décidé que nous irons à la mer le quatrième jour! Enfin, nos pieds foulaient le sable... et non! Pour la belle famille, plage = pêche aux moules! Je n'ai pas pu me baigner et nous sommes restés seulement 30 minutes... pour ensuite rentrer et aller à la piscine, tristesse.




C'est quand même triste je trouve. Faire 4/5h de route pour aller dans un camping et aller à la piscine quand la mer est là, quand on est à la Baule et à côté de grandes et belles villes comme Guérande ou Saint Nazaire.





Mon appel a été entendu et le jour d'après, il était décidé qu'on irait voir la ville de Guérande (très connue pour ses marais salants et la ville médiévale)! Guérande doit être à 20-30 minutes en voiture de Pornichet, c'est vraiment à côté.






Une fois arrivée, j'ai été émerveillée par les remparts qui encerclent la ville médiévale, les petites ruelles avec facades de commerces colorés, les petits fanions qui donnent un air de fête à la ville...! C'était tellement beau, je me sentais comme une vraie touriste prête à percer tous les secrets et découvrir tous les recoins cachés de la ville. L'allée principale sentait bon le kouing amman et j'avais tellement envie d'en manger!






Nous nous sommes dirigés directement vers une crêperie (qui était le but de cette visite à Guérande), le Roc Maria. C'est un hôtel-restaurant caché dans une petite ruelle, et la majorité des tables étaient pleines (c'est bon signe alors). Vu que c'était l'heure du goûter, j'ai pris une belle crêpe gourmande et un bon cidre brut, joie!







Après un tea time express, nous n'avions à peine pas pris le temps de découvrir le reste de la ville et les boutiques que... nous étions déjà retournés à la voiture. Heureusement que dans notre voiture, il n'y avait que mon chéri et ses parents, il m'a fallu un regard de chat potté pour leur demander d'y retourner rapidement pour acheter des caramels à ma soeur qui en raffole.






J'étais tellement heureuse d'avoir pu sortir mais j'étais tellement triste tellement c'était court, nous y étions à peine 1h/1h30! Au moins, j'ai eu de jolis souvenirs et une envie d'y retourner en amoureux pour mieux profiter à la prochaine occasion!




Après avoir réussi à plaider ma cause auprès de mon copain, nous avons pu faire de longues promenades à la plage et tenter de nous baigner. Victoire quand il m'a dit "En fait, je n'aime pas trop la piscine. Finalement aller à la plage, c'est mieux."! Victoire un peu tardive car deux jours plus tard, nous rentions à la maison. au moins, j'ai pu profiter des deux derniers jours à fond et faire le plein du bon air marin!



Pour le dernier soir, nous sommes (enfin) allés au restaurant, choisi par le couple qui a l'habitude d'aller là bas. Le restaurant était bon, mais ne proposait pas vraiment des spécialités locales. J'aurais tellement voulu goûter à quelque chose de différent! Ce sera pour la prochaine fois.




Et voici mon récit de vacances à la mer! Moi qui attendait beaucoup de cette semaine, j'ai été déçue mais nous avons pu nous rattraper sur la fin. La belle famille est très gentille mais voyager en si grand groupe n'est vraiment pas évident et ce n'est pas facile d'imposer ses envies. Je ne reste pas sur cette note négative et j'espère retourner à Pornichet un jour, juste en amoureux et profiter de la mer à fond!


Sur ce, je vous laisse car dans deux jours, je reprends ma valise et je m'envole pour Vienne en amoureux. Cette fois, je compte bien profiter de la ville et faire des tas de découvertes!

Comments

  1. Comme je compatis ! Je déteste les vacances en groupe, et, plus encore, avec ma belle-famille, où on n'a aucune intimité, où on est les uns sur les autres, où on se plie au rythme du groupe et où on est trop nombreux pour une seule salle de bain (l'avantage de ton séjour est que, avec plusieurs maisonnettes, vous aviez plusieurs salles de bain). Donc je te comprends, je compatis ! On est partis à l'île d'Oléron deux jours et demi cet été avec mes beaux parents, et l'oncle et la tante (pas cools) de mon mari. On a limité au maximum le temps passé avec eux, on a imposé nos désirs pour avoir du confort (d'habitude, on n'en avait pas, mais eux, oui -mais avec mon handicap, désormais, il m'en faut) et mon mari a été d'accord pour qu'on aille en amoureux à la plage car... comme ta belle-famille... la mienne va à la mer mais pas pour aller à la plage !Hallucinant !

    Gros bisous ! Profite bien de Vienne en amoureux !

    ReplyDelete
  2. Comme je comprend ta frustration ! Il n'y a rien de pire que de partir en vacances et de ne pas profiter de tout ce qu'il y a faire autour, de s'émerveiller des paysages qu'on ne voit pas au quotidien, tout simplement profiter de cet instant pour faire les touristes. J'ai vécu quelque chose de similaire lorsque je suis partie à Madrid dans la famille de l'amoureux avec mes beaux-parents. Ils voulaient rester chez eux à boire et à manger, alors que moi je voulais découvrir cette ville, ce pays que je ne connais pas. Je voulais aller flâner dans les rues. Heureusement nous sommes restés 10 jours et j'ai bien râlé pour qu'on aille visiter. Mais au départ le cousin qui nous accueillait nous emmenait voir la ville mais au pas de course. Nous n'avions même pas le temps de voir qu'on était déjà reparti... Après plusieurs pleurs auprès du chéri on a pris la décision de partir tous les deux et de laisser les adultes faire leur vie, et leur tournée des bar à tapas. J'ai pu enfin profiter de mon séjour et ouf ! Depuis je ne pars plus avec ma belle famille car je sais qu'ils n'aiment pas voyager pour voyager. Malgré tout tes photos sont vraiment très belles, et donnent très envie d'y aller pour faire trempette et profiter des belles façades. J'espère que tu auras vite l'occasion d'y retourner avec ton chéri. D'ailleurs je lui souhaite un prompt rétablissement, des bisous à vous deux !

    ReplyDelete

Post a Comment